07 avril 2014

Elles l'ont bien cherché

C'est une histoire en trois épisodes. Une histoire vraie.

D'abord, c'est la divulgation par un institut d'études économiques (IPEA) d'un sondage qui révèle que près des deux tiers des Brésiliens, hommes et femmes confondus, trouvent que les femmes incitent au viol lorsqu'elles ne sont pas suffisamment vêtues. Du côté des médias, du gouvernement et notamment de la présidence, c'est la stupeur ! À moins de trois mois du début de la Coupe du monde (de football, je le rappelle pour les lecteurs distraits) au Brésil et avec l'afflux de journalistes étrangers qui a déjà commencé, ça fait mauvais effet.

Deuxième épisode, une dizaine de jours plus tard, l'IPEA annonce que ce résultat était tout faux et tente de nous donner des explications sur cette lourde erreur. Ouf, nous pouvons respirer, l'image du Brésil est sauve. Les Brésiliens ont certes bien quelques petits défauts – ils ont du retard à livrer leurs stades de football pour la Coupe, par exemple – mais, non, les Brésiliens ne sont pas plus machistes que les Suédois ou les Coréens.

Troisième temps, personne au Brésil ne croit aux explications données par l'institut en question. Et d'ironiser : si cette étude est totalement fausse, comment se fier à toutes celles qui l'ont précédée, sur les sujets les plus divers ? En effet ! Qui disait il y a déjà longtemps que le Brésil n'était pas un pays sérieux ? La réponse a fait l'objet d'un article de ce blog, il y a déjà longtemps, elle aussi...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...