25 mars 2006

Tritec Motors : les enchères montent

Je mentionnais le 17 février, sur la foi d’un article du New York Times, l’intérêt porté par l’entreprise chinoise Lifan à une chaîne de montage, installée dans le Paraná, appartenant conjointement à BMW et DaimlerChrysler. L’agence de presse Novosti nous apprend qu’une entreprise russe, AvtoVAZ serait aussi intéressée : « Les représentants d'AvtoVAZ arriveront au Brésil au sein d'une délégation de l'Agence fédérale de l'industrie conduite par son directeur Boris Aliochine et attendue au Brésil du 2 au 7 avril prochain. »

Comme en Chine, l’État russe, qui garde la haute main sur les grandes entreprises de son pays, juge donc stratégique la modernisation des usines d’assemblage automobile. C’est aussi un signe de plus que les industriels du secteur, dans le monde entier, commencent sérieusement à envisager un futur sans pétrole.

A ce propos, riche de son expérience brésilienne, Ford annonçait le même jour qu’il sera le premier à commercialer en France des véhicules de technologie Flex, fonctionnant indifféremment au bioéthanol et à l’essence. Seront concernés les berlines Focus et les monospaces compacts Focus C-Max.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...